Search Cart Account Locator Ruler Small Arrow Left Small Arrow Top Small Arrow Right Small Arrow Bottom Arrow Left Arrow Top Arrow Right Arrow Bottom Check Add Multiply Shipping Refresh download Filter Lock Cloth Pinterest Twitter Youtube Facebook Facebook Alt Instagram Cross Plus Mail

Portrait d'homme #5 - Sergi, l'homme de coeur

Sergi, c’est l’élégance incarnée. Son charisme n’a d’égal que la valeur de son coeur. Itinéraire d’un homme généreux au parcours exceptionnel.

 

J’ai rencontré Sergi un soir près de Milan pour photographier la collection Signature de Father & Sons. Ce soir là, nous étions impressionnés dès son arrivée, par sa stature et son allure, mais c’est en écoutant son histoire que nous sommes tombés sous le charme.

Sergi, depuis 15 ans, tu t’investis auprès des enfants en Afrique. Comment est née cette vocation et quelles sont tes actions ?

 

En 2005, je suis parti en Ethiopie pour adopter un petit bébé. Nous allions chaque jour à l’orphelinat en attendant le jugement, et j’ai su instinctivement que je pouvais apporter de l’aide. Deux ans plus tard, je suis revenu, mes bagages entièrement remplis avec du lait infantile et du petit matériel qui me semblait bien modeste et pourtant s’avérait d’une grande utilité sur place. J’ai donc décidé d’aller plus loin. Nous sommes repartis les années suivantes avec des amis, en apportant des médicaments et du matériel scolaire pour les enfants.

 

Puis nous avons crée CASA – Collectif Action Solidaire en Afrique -, en travaillant avec les missions locales avec qui nous avons construit des puits, des écoles et des crèches. Nos actions ont été soutenues grâce à nos partenaires comme Telefonica (compagnie téléphonique espagnole) ou Nutribén (marque espagnole spécialisée dans l’alimentation pour enfants) ; nous organisions aussi des dîners, des fêtes et des marchés pour promouvoir l’artisanat éthiopien et récolter des fonds.

 

Notre philosophie était de réaliser des programmes de petite envergure mais de multiplier nos lieux d’interventions. C’est ainsi que nous avons déployé l’action dans d’autres pays africains : Gambie, Guinée, Maroc… Rwanda « le pays des mille collines » où nous avons soigné 39 enfants handicapés des jambes  pour leur permettre de jouer au foot et de courir à l’école, au Sénégal à la frontière mauritanienne où nous avons approvisionné l’hôpital du village avec des médicaments et du matériel.   

 

Mon fils Rai, qui a aujourd’hui 15 ans, m’a accompagné il y a deux ans. Nous sommes allés à son orphelinat où nous avons retrouvé les personnes qui avaient pris soin de lui durant les 3 premiers mois de sa vie. C’était émouvant, mais aussi une prise de conscience importante pour lui. 

Comment concilier ton travail avec un tel engagement ?

 

Après avoir étudié l’administration des entreprises, j’ai été directeur de parking dans la province de Tarragone pendant plus de 20 ans. . J’étais « gris », en sous-sol, j’aimais l’art et l’Afrique et ce travail ne me ressemblait plus. J’ai alors décidé de quitté ce travail.

 

Plusieurs fois par an, j’organise aussi désormais des voyages de découverte de l’Ethiopie, dont la richesse culturelle est totalement méconnue. Je propose une immersion dans les lieux que je connais bien, près de la frontière soudanaise, vierge de tourisme où les enfants des missions m’appellent « father ! father ! ». Nous tenons à préserver l’authenticité de la région et de continuer à tisser des liens avec les habitants qui nous accueillent. 

 

 

Directeur de parking, acteur humanitaire et mannequin ?

 

(rires) Je n’aurais jamais pensé devenir mannequin ! Je ne réponds pas aux standards : trop grand, trop costaud, les cheveux argentés…  C’est en rendant visite à une amie productrice que l’on m’a sollicité pour une publicité, et tout a démarré par hasard. 

 

Father & Sons était parmi mes premiers clients. Je fais surtout des éditos en raison de mon physique atypique, je travaille beaucoup avec des artistes photographes ou peintres. J’aime beaucoup la mode et l’élégance, et dans ce métier je rencontre des personnes très intéressantes, simples, loin des divas caricaturales du métier !

 

Tu as en effet un style très affirmé, ce qui nous a séduit pour te proposer d’incarner la marque.

 

J’aime la mode et le style mais je suis un homme pratique. Ma couleur c’est le noir, en été comme en hiver. Je n’ai que des produits basiques auxquels j’ajoute un détail, un accessoire qui marque le caractère : un chapeau ou bien un grand foulard rose sur un total black.

Mes pièces fétiches sont le jean, les cols roulés, les vestes longues et les gilets de tailleur. J’adore mon costume gris Signature Father & Sons aussi confortable qu’élégant. D’ailleurs je le porte en 3 pièces comme en dépareillé, parfois juste le gilet sur un jean foncé et un t-shirt.  

 

 

Tu as une routine pour garder la forme ?

 

Je fais très attention à ma peau, c’est essentiel. Ancien joueur de la Liga Nacional de Fútbol Americano en Espagne, je fais du sport plusieurs fois par semaine : spinning et fitness mais peu de poids pour ne pas prendre en masse, beaucoup de marche et une alimentation saine.

Je propose une immersion dans les lieux que je connais bien, près de la frontière soudanaise, vierge de tourisme où les enfants des missions m’appellent « father ! father ! ». Nous tenons à préserver authenticité de la région et de continuer à tisser des liens avec les habitants

Merci Sergi pour nous avoir fait voyagé et partagé ton engagement pour l’Afrique.

 

A suivre sur

www.suddenlyethiopia.com
Facebook: Suddenly Ethiopia
Instagram: @suddenly_ethiopia

 

 

Retrouvez également le style de Sergi sur Instagram @sergipuig_spiralpangolin

 

 

– Interview F. Soavi pour Father & Sons

Découvrir nos Costumes Signature
Partager sur
Retours sous 14 jours ouvrés
pour vos commandes passées sur le site
Livraison offerte en France
sans minimum d'achat
Service retouches
en magasins
Paiement sécurisé
Mastercard, Visa, AMEX, Paypal