Search Cart Account Locator Ruler Small Arrow Left Small Arrow Top Small Arrow Right Small Arrow Bottom Arrow Left Arrow Top Arrow Right Arrow Bottom Check Add Multiply Shipping Refresh download Filter Lock Cloth Pinterest Twitter Youtube Facebook Facebook Alt Instagram Cross Plus Mail

Portrait d'homme #4 - Sidoine, musicien et chanteur

Sidoine est solaire. Sa voix est puissante, sensible et envoûtante. Rencontre avec un enfant du rock aux yeux clairs et à la personnalité attachante.

Sidoine, la première chose que l’on a envie de connaître est l’origine cette voix incroyable et ton talent très personnel de musicien.

J’ai grandi dans la musique, avec des parents génération Woodstock qui écoutaient du pop-rock en continu à la maison. Très jeune, je voulais être écrivain, j’aimais Baudelaire et la poésie, l’écriture me permettait de faire passer des messages en jouant sur le paradoxe de la beauté et de la noirceur. C’est vers mes 18 ans que j’ai reçu ma première guitare à Noël, je voulais séduire une fille et je me suis lancé. J’ai appris seul, en autodidacte, comme le chant. J’ai mis mes textes en musique et ma voix s’est posée simplement avec ce que j’avais dans les tripes.

Tu as donc décidé très tôt de te lancer dans ce métier ?

Quand on est enfant, on rêve d’être chanteur comme on rêve d’être astronaute. Avec une mère peintre et un père ingénieur, j’ai d’abord choisi la voie des études. Je suis parti à Paris dans une école de communication, puis j’ai travaillé dans l’événementiel pour le magazine Marie-Claire. C’était un travail palpitant et si prenant que je ne trouvais plus de temps pour ma musique. Alors à 25 ans, j’ai décidé de me jeter à l’eau en me consacrant entièrement à ma passion. J’ai d’abord frappé aux portes des maisons de disques, mais l’industrie n’est pas facile et je ne voulais pas renoncer à mes convictions artistiques. Alors j’ai appris à travailler seul, en m’entourant de talents comme David Scrima (ndlr : auteur-compositeur pour Julien Doré) et Auden (ndlr : compositeur pour Aaron).

 

 

Qu’a pensé ta famille de ce choix de carrière ?

Je viens d’une grande fratrie, nous sommes 4 sœurs et 3 frères très unis.

Mon parcours leur a prouvé mon engagement et leur soutien est important pour moi. Mes activités ne me permettent pas de les rejoindre aussi souvent que je le voudrais dans notre région près de Guérande, mais quand on se retrouve c’est toujours très passionné ! Nos liens sont très forts.

 

Lors de tes prestations dans The Voice, tu as marqué les esprits par ta créativité et ton audace. Tes choix, la modernité de tes orchestrations, ton éclectisme musical nous ont offert de grands moments de découverte.

J’ai une certaine timidité, je suis un observateur, je me nourris des gens. J’aime le paradoxe, et la musique et l’écriture me permettent d’exprimer mon univers sans poser aucune limite. Je suis instinctif. Les émissions de télévision m’ont offert l’opportunité de partager mes émotions avec le public et de côtoyer de grands professionnels qui m’ont encouragé dans mes prises de risques dès le départ. Quand j’ai chanté la Marseillaise, c’était peut-être audacieux, mais c’était surtout mon choix, un choix de liberté, une chanson d’union, et le public était là avec moi. 

 

> Voir ou revoir l’interprétation de la Marseillaise par Sidoine 

 

Tu as un style bien à toi et une élégance naturelle, on t’a d’ailleurs vu porter un costume bleu qui a fait sensation sur The Voice. C’est important l’allure pour un artiste ?

En fait, je m’habillais chez Father & Sons à Parly 2, et lorsque j’ai fait The Voice, un de mes amis Aurélien qui travaille à la boutique de Nice m’a suggéré de contacter la marque qui m’a tout de suite proposé de choisir des tenues librement. J’adore les costumes, que je porte souvent sur une chemise (très !) ouverte et avec une écharpe imprimée. La marque me correspond complètement en terme de style et j’aime les détails de leurs vestes. J’ai découvert que les poches étaient souvent doublées avec des tissus à motifs, depuis, je retourne systématiquement ma pochette pour laisser apparaître ce grain de fantaisie.

 

Bonjour/bonsoir… du coup, tu es venu nous rejoindre sur le dernier shooting, en pleine canicule !

C’était chaud oui !!! Porter un costume en laine sous un soleil de plomb est un vrai métier ! Mais l’ambiance était très sympa, familiale, on a pu travailler dans la bonne humeur et j’ai fait de belles rencontres sincères. C’est une marque avec qui on a envie de tisser des liens, le contact est très humain et on sent beaucoup de respect.

J’adore les costumes [ ... ] et j’aime les détails de leurs vestes
- Sidoine

Auteur-compositeur et interprète, on attend avec impatience de t’écouter à nouveau !

Oui, j’ai hâte aussi ! Je travaille beaucoup depuis la fin de l’émission, on a monté une petite équipe cool, on compose et on enregistre en studio. On a sorti Bonjour/Bonsoir cet été, et on travaille sur un album. J’ai aussi un projet cinéma au printemps 2020… mais je suis un passionné et la musique reste ma priorité.

 

 

Merci Sidoine pour ce joli moment avec nos équipes.

Suivez les aventures de Sidoine sur Instagram @Sidoinemusique

Interview F.Soavi pour Father & Sons

Découvrez le making-of du shooting Father & Sons de Sidoine

Partager sur
Remboursements sous 14 jours
pour toute commande réalisée sur le site
Livraison offerte en France
dès 150€ d'achat en Mondial Relay
Service retouches
en magasins
Paiement sécurisé
Mastercard, Visa, AMEX, Paypal